dimanche 10 septembre 2017

Une critique de La lettre et le Peigne...

... dans le blog suisse (;-))) Entre vous et moi, tout simplement.



L’intrigue de ce roman historique navigue entre 1945 et 2012. Nous suivons une famille sur trois générations. Encore une fois, nous avons affaire à un thriller sans le moindre temps mort. De Berlin à Rennes, de Francfort à Paris, une lettre mystérieuse, un vol au musée d’histoire de Berlin, une agression, tentative d’enlèvement, etc. Dans ce roman, on découvre à quel point le passé est important et tenace. Jacob est un homme tranquille, musicien, simple. Mais dès l’agression, il cherche à comprendre ce qu’il lui arrive. Il va découvrir des secrets sur ses origines, qui vont le perturber. Tout au long de l’histoire, le mystère reste entier quant au lien entre le fameux peigne et la lettre dont on ne connaît le contenu qu’à la fin du roman. J’ai particulièrement aimé le dernier tiers du récit.

Si vous voulez lire un texte qui mêle Histoire et énigme, ce livre est fait pour vous !